fbpx
plus

    Comment écrire une newsletter ?

    Si vous souhaitez promouvoir votre business, ou encore que vous tenez un blog, l’email marketing est un “must” absolu. Les newsletters sont considérées comme l’un des outils les plus performants en marketing, mais avant de vous aventurer dans ce domaine, et pour des résultats assurés, plusieurs règles sont à respecter… Suivez le guide !

    Si vous voulez que vos prochaines newsletters impactent réellement votre public, vous n’avez qu’à lire cet article jusqu’au bout : nous vous y livrons 13 astuces pour écrire une newsletter la plus engageante possible.

    1. Donnez une bonne raison à vos lecteurs de s’inscrire à votre liste d’abonnés

    Impossible d’envoyer quoi que ce soit sans avoir de destinataire… La première étape est donc la suivante : créer votre liste d’abonnés. Et pour que vos consommateurs deviennent des lecteurs, il faut leur donner envie. Personne n’a dit que c’était facile ! Mais ne vous découragez pas : voici quelques idées et solutions pour vous. 

    Le but est de donner à vos clients une bonne raison de s’abonner à votre newsletter. Leur demander gentiment avec un simple “N’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter !” ne suffira donc pas. Pensez au système très simple dit de “la carotte” : en leur offrant quelque chose en contrepartie, ils seront bien plus enclins à s’inscrire !

    Prenez par exemple les sites de vente en ligne, qui offrent des réductions de 10% ou même 25% aux clients qui s’inscrivent à leur newsletter : quelle personne sensée ne voudrait pas bénéficier d’un tel avantage ? Bien sûr, pour ensuite fidéliser les lecteurs et faire en sorte qu’ils restent abonnés, de nouvelles offres suivront, savamment réparties sur l’année.

    Il existe bien d’autres moyens d’inciter les gens à souscrire à votre newsletter: soyez créatif, et dénichez quelque chose d’original tout en tenant compte de l’activité de votre entreprise !

    Les compagnies aériennes par exemple, pourront offrir à leurs abonnés la priorité d’embarquement : les voyageurs réguliers ne pourront pas résister à une telle offre ! 

    Vous voyez l’idée ?

    2. Tenez-vous à votre objectif

    Ecrire c’est bien, mais à quoi bon si c’est pour ne rien dire ? Et bien ce principe s’applique aussi à votre newsletter : avant de la rédiger et de l’envoyer, pensez à l’objectif qu’elle va desservir. Quel est le but de cet email ?

    Si vous ne pouvez pas répondre à cette question vous-même, comment vos lecteurs pourraient-ils le savoir ? Pour vous aiguiller, voici quelques exemples d’objectifs que votre newsletter pourrait remplir :

    • augmenter les ventes
    • télécharger un fichier (comme un catalogue par exemple)
    • amener du trafic sur la landing page
    • promouvoir un nouveau service ou produit…

    Ce ne sont que des exemples, la liste n’est pas exhaustive ! Mais pour commencer, ne choisissez qu’un seul de ces objectifs (celui qui vous semble le plus atteignable), qui est en phase avec votre activité et vos besoins, et concentrez-vous dessus ! Et faites attention : le message doit rester clair pour les lecteurs.

    Pour vous en donner une idée, voici un exemple de newsletter de Litmus :

    comment écrire une newsletter

    Impossible de rater l’objectif de ce mail : augmenter le taux de clic, dans le but d’obtenir un meilleur taux d’engagement. Comme vous pouvez aussi le remarquer, les longs contenus ne sont pas réellement nécessaires pour une newsletter.

    Mais si vous décidez d’écrire un article en guise de newsletter, c’est aussi une très bonne idée. Ce faisant, gardez toujours votre objectif en tête: ainsi, vous n’aurez aucun mal à l’insérer naturellement dans votre newsletter. Faites également attention à la qualité du contenu, et gardez à l’esprit que celui-ci doit apporter une réelle valeur ajoutée à vos lecteurs. Vous pouvez donc utiliser cette marche à suivre pour structurer correctement votre newsletter :

    • énoncez l’objectif grâce au titre ou à l’introduction
    • détaillez-le tout au long de l’article
    • mentionnez-le un ou deux fois (si possible !)
    • pour terminer, faites un appel à l’action convaincant !

    3. Incitez-les à ouvrir le mail

    Le taux d’ouverture d’une newsletter varie d’une activité à une autre, comme l’illustre ce schéma réalisé par SmartInsigths :

    image10 3

    Et si votre entreprise se situe dans un domaine avec un taux d’ouverture moindre, ne vous en faites pas ! En réalité, vous pouvez contourner cette réalité. 

    Comment ? En personnalisant votre newsletter au maximum ! Commencez donc par votre adresse mail… Mettez-vous à la place des destinataires une seconde : lorsque vous recevez un mail, votre premier réflexe n’est autre que de jeter un oeil sur l’émetteur, n’est-ce pas ? Et si il ne vous inspire pas confiance, votre réaction sera de faire attention, et peut-être même de ne pas ouvrir cet email du tout.

    Eh bien, c’est un comportement tout à fait normal ! D’où l’importance d’avoir votre nom qui figure dans votre adresse email : les gens sont plus enclins à ouvrir un mail qui provient d’une vraie personne, et non au nom d’une entreprise ou d’une machine automatique. 

    4. Écrivez un objet attrayant

    On dit souvent que c’est la première impression qui compte, et c’est aussi valable pour les newsletters ! Eh oui, l’ouverture d’un email repose presque entièrement sur son objet. 

    Ainsi, ne négligez pas le temps que vous allez consacrer à l’objet de votre newsletter, afin que celui-ci incite les abonnés à cliquer dessus. On évitera donc les objets ennuyants de type “Newsletter du mois de novembre” , qui sans grande surprise vous apportera un taux d’ouverture bien faible… 

    Le meilleur conseil à vous donner ? On ne le dira jamais assez : personnalisez. Tout comme l’adresse de l’émetteur, l’objet doit inspirer confiance. Quoi de mieux qu’une phrase qui s’adresse directement au lecteur ? Une étude a été menée, selon laquelle 82% des marketeurs ont constaté qu’un objet personnalisé amène un taux d’ouverture et de clic plus élevé.

    Rassurez-vous, personnaliser un objet n’a rien de difficile. L’idée est simple : vous devez titiller la curiosité de vos lecteurs, créer une intrigue. La manière la plus simple de le faire, c’est d’y insérer leur nom !

    Par ailleurs (et nous y reviendrons plus tard dans cet article), voici une autre méthode que vous pouvez utiliser pour booster le taux d’ouverture de votre newletter : donnez un effet d’urgence à votre message. Dites à vos abonnés que vous êtes là pour apporter la solution à un de leurs problèmes. En procédant ainsi, vous devrez alors créer un contenu à réelle valeur ajoutée, qui contient effectivement la réponse à leur question.

    Inversons un peu les rôles… Et si c’était vous qui leur demandiez de l’aide ? Plusieurs entrepreneurs ont déjà essayé cette méthode, et visiblement, ça a fonctionné. Prenons l’exemple de Jayson DeMers, de audiencebloom.com.

    Le titre de son objet était : “J’ai besoin de votre aide pour un rapide sondage 🙂 “ Comme vous le voyez, il a même eu recours à un smiley 😉 , capital sympathie garanti ! Le taux d’ouverture a été très élevé, par rapport aux autres newsletters habituelles.

    Cela dit, il ne suffit pas de copier bêtement les méthodes des autres marketeurs. Voyez d’abord si elles conviennent avec vos abonnés. Buffer a procédé différemment : leur équipe savait que leur audience était friande de conseils à propos des médias sociaux. C’est pourquoi ils utilisent des objets comme “7 conseils pour un contenu qui attire l’oeil, à essayer !”.

    Parfois, de simples mots suffisent à booster le taux d’ouverture d’une campagne email, comme par exemple : incroyable, urgent, alerte, important… Par ailleurs, vous pouvez facilement faire d’une pierre deux coups si l’un des points abordés dans votre newsletter est un de vos articles de blog. N’hésitez pas à en utiliser le titre comme objet du mail ! En plus de donner envie aux lecteurs de l’ouvrir, cela vous apportera du trafic.

    comment écrire une newsletter

    5. Introduisez une phrase convaincante 

    Vous avez réussi la première étape avec brio et vos abonnés ont ouvert votre mail ? Eh bien vous n’en êtes qu’à la moitié du travail ! Il vous reste encore pas mal de chemin avant d’arriver à la newsletter parfaite, à commencer par la rédaction d’une première phrase convaincante, afin de retenir l’attention de vos lecteurs.

    La plupart des navigateurs (tant sur desktop que sur mobile) montrent effectivement un aperçu du mail, dès sa réception. C’est pour cette raison que votre contenu doit inciter les abonnés à vouloir poursuivre leur lecture et à ouvrir l’email dès le début.

    D’où, encore, l’idée de personnaliser votre message, en y insérant par exemple le prénom de l’intéressé. Vous pouvez aussi utiliser des phrases types :

    • J’ai remarqué que vous…
    • J’ai vu que nous sommes tous deux…

    Autrement dit : allez droit au but, et intégrez votre lecteur au discours dès le début !

    6. Établissez un lien entre vous et vos lecteurs

    Votre objectif, à ce stade, c’est de montrer à vos abonnés comment votre produit ou service peut les aider. Est-ce qu’il améliore vraiment leur vie ? Comment ? Apporte-t-il une réelle valeur ajoutée ?

    Evitez toutefois les longs messages ; cela risque d’ennuyer les lecteurs. Envoyez plutôt un message court, simple et concis. Par ailleurs, adressez-vous directement à eux. Le tutoiement ou vouvoiement (selon vos cibles) serait alors le bienvenu !

    Si possible, insérez une question dans le mail, comme si vous étiez en train de discuter face à face. Hubspot, par exemple, utilise cette méthode de temps en temps :

    • avez-vous d’autres questions à ce sujet ?
    • êtes-vous à la recherche d’une autre stratégie d’amélioration… ?

    Le but étant ici encore d’inspirer la confiance de vos lecteurs, et de vous positionner en tant qu’expert dans votre domaine jusque dans votre newsletter ! 

    comment écrire une newsletter

    7. Tenez vos engagements

    Notez bien que si vos abonnés se sont inscrits à votre newsletter, c’est que vous leur avez promis quelque chose en retour. Alors, tenez votre promesse. Si vous leur avez dit que vous allez leur envoyer des news régulièrement, eh bien faites-le, tout simplement !

    Si jamais vous ne tenez pas votre parole, vous risquez de nuire à votre réputation. Vos abonnés ne seront plus intéressés par vos services, si bien qu’il serait difficile (voire impossible) de les convertir en clients…

    Pire encore, ils pourraient se désinscrire de votre newsletter ! 

    8. N’envoyez que des contenus engageants

    Une autre des raisons qui poussent généralement les abonnés à se désinscrire d’une newsletter, c’est qu’ils reçoivent des emails qui leur sont inutiles. Ainsi, comment être sûr que les vôtres les intéressent toujours ?

    Premièrement, et cela peut paraître évident : évitez d’être hors sujet. Mais de quoi faut-il parler plus précisément ? Restez sur la thématique de votre activité. Si par exemple, vos services portent sur le marketing, ne parlez pas de tourisme… Aussi simple que ça !

    Quoi qu’il en soit, laissez le choix à vos abonnés lors de leur inscription : fréquence des mails, format de contenus… Mais n’oubliez pas que plus vous leur laissez le choix, plus vous aurez de travail de votre côté !

    En effet, vous aurez besoin d’écrire différents types de newsletters pour différentes catégories de lecteurs. Mais ne vous en faites pas, le jeu en vaut la chandelle !

    écrire une newsletter

    9. Ajoutez des visuels

    Vous devez bien comprendre que tout le monde ne lira pas chacun des mots écrits dans vos mails. Des études ont montré qu’en moyenne, les abonnés ne passent que 51 secondes à lire une newsletter. Mais surtout : 20% uniquement des textes sont lus !

    D’où l’intérêt d’insérer des visuels dans vos newsletters, toutes sortes de visuels. Sachez toutefois que les vidéos sont les plus efficaces. Grâce à elles, vous obtiendrez plus de vues, et plus de clics !

    Cela dit, insérer une tonne de visuels juste pour en mettre plein la vue de vos lecteurs n’est pas non plus la bonne solution : choisissez-les bien. Il faut qu’à travers ces visuels, les abonnés puissent immédiatement comprendre de quoi il s’agit. D’autant plus que grâce aux images et vidéos, les gens assimilent vite et retiennent les choses importantes plus facilement !

    En voyant que l’email contient quelques médias, les abonnés ne pourront que s’en réjouir. En effet, personne n’aime lire un long bloc de texte indigeste !

    10. Racontez une histoire

    Vous souvenez-vous ? Nous avons dit plus haut que les internautes n’ont pas assez de temps pour lire les mails. Mais heureusement, nous pouvons les faire changer d’avis…

    Essayez de sortir de l’ordinaire en envoyant une histoire dans le mail. Le “Storytelling”, c’est ainsi que l’on appelle cette méthode. Cependant, une histoire barbante ne suffit pas… Soyez créatif et mettez-y du suspens ! 

    De ce fait, les lecteurs liront votre mail jusqu’au bout. Quelle histoire raconter ? La vôtre, ou celle de votre entreprise, ou encore, celle d’une tierce personne… Le plus important, c’est qu’elle soit intéressante

    Evidemment, cette méthode est à utiliser lorsque le contexte ou le message s’y prête : le but étant que l’histoire porte l’objectif de votre newsletter. Encore une fois, on vise le contenu de qualité à valeur ajoutée.

    écrire une newsletter

    11. Créez un semblant d’urgence

    Est-ce que vous aussi, il vous arrive de procrastiner ? Si oui, vous comprendrez alors pourquoi les gens ont tendance à remettre à plus tard la lecture de leur mail. Soit ils ont autre chose à faire, soit ils ne sont tout simplement pas d’humeur… Il y a autant de facteurs différents que de vos lecteurs !

    La solution à cela ? Créer une certaine urgence dans le mail que vous envoyez. Proposez par exemple une offre qui expirerait le lendemain, ou utilisez des call-to-action du type “profitez-en avant que ça ne disparaisse”, “plus que 10 places disponibles”, etc.

    Une chose est sûre : en procédant ainsi, vous aurez une réponse immédiate (clic, ouverture, etc.).

    12. Terminez en beauté

    Vous vous souvenez de l’importance de la première phrase d’un email ? Et bien la dernière phrase a un rôle tout autant capital. L’action des lecteurs en dépend grandement. Ainsi, lorsque vous écrirez cette dernière ligne, posez-vous à nouveau la question : quel était l’objectif de cet email (celui que vous vous êtes fixé, au départ) ?

    Cela peut être :

    • la redirection vers une landing page
    • une inscription pour une offre
    • le téléchargement d’un élément…

    Quel que soit la nature de cet objectif, rappelez-le à l’aide d’un call-to-action explicite et efficace !

    écrire une newsletter

    13. Et enfin : mesurez vos résultats

    Analyser les résultats de vos newsletter vous permettra d’avoir un aperçu en temps réel des performances de votre envoi. Mais aussi et surtout de déduire les raisons d’une réussite ou d’un échec, et ainsi de mettre en place les potentiels ajustements nécessaires.

    Toutes les plateformes d’email marketing sont dotées d’une option d’analyse des résultats, profitez-en pour observer les indicateurs comme : 

    • le taux d’ouverture
    • le taux de rebond
    • le taux de clic
    • les potentielles désinscriptions
    • les transferts…

    Comment mener votre analyse ? Premièrement, vous devrez identifier le type d’email le plus efficace : celui qui dispose du meilleur taux de conversion. Les éléments susceptibles d’être les raisons pour lesquelles ce type-là fonctionne mieux ! 

    D’un autre côté, vous devrez aussi vous concentrer sur l’email qui a obtenu le moins de taux de conversion… Voyez ce qui cloche, avec ce mail. Est-ce que vous n’aviez pas défini un objectif assez clair avant de l’envoyer ? Le contenu n’était-il pas assez pertinent ?

    Une fois que vous aurez répondu à ces questions (et à bien d’autres), tout ce qui vous reste à faire, c’est d’apporter les changements nécessaires. Évitez également de commettre les mêmes erreurs dans vos prochains envois ! 

    Vous serez ainsi capable, au fur et à mesure, de composer la newsletter la plus performante. Ensuite, vous n’aurez qu’à poursuivre avec cette stratégie : ne vous reposez pas sur vos acquis, pensez à surprendre vos lecteurs et que vos newsletters évoluent avec votre business !

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    A propos d'Eliott Dupuy

    Co-fondateur de l’agence Lions Creative, de Thirdman Auction, de Constru, du XTM Park le plus grand parkour park indoor de Suisse, et récemment du Pass Santé.

    Je suis là pour vous aider à développer votre activité en ligne et à générer plus de trafic.

    Ce site internet rassemble mes meilleurs conseils sur la création d’un site Web, la recherche du meilleur fournisseur d’hébergement Web, des guides de marketing digitales avancées et comment réellement faire de l’argent en ligne.

    Mes astuces secrètes

    Guides plus populaires

    13 façons de faire connaître son entreprise localement et trouver des clients

    Pour survivre, les entreprises petites ou grandes doivent apprendre à s'adapter aux méthodes modernes de marketing. Si vous...

    Le meilleur logiciel de suivi de temps

    Un meilleur logiciel de suivi de temps, c'est ce dont mérite toutes entreprises (quelles que soient leurs formes, tailles... Mieux encore, ces...

    Shopify avis: Arnaque ou bonne solution ecommerce ?

    Vous voulez construire un site ecommerce, et vous avez pensé à quelques plateformes de création de site ecommerce (parmi elles, Shopify) ?...

    Partager

    Articles sur le même sujet

    Les 40 moteurs de recherche que vous devrez connaître

    On a tous l’habitude d’utiliser Google quand on fait nos recherches sur...

    WP Rocket Avis & Tutorial 2020 Le plugin de cache performant pour WordPress

    Le plugin WP Rocket est considéré par de nombreuses personnes comme la meilleure solution...

    Meilleur hébergement web pour 2020

    Vous êtes sur le point de migrer votre site internet vers un...

    Quel est le meilleur plug-in de réservation WordPress ?

    Si votre entreprise prend des réservations ou rendez-vous en ligne, vous n’avez...