fbpx
plus

    Comment acheter un nom de domaine ?

    Le choix d’un nom de domaine est très important. Ce serait une erreur de passer sous silence le processus de recherche d’un nom de domaine, et de passer directement à l’achat.

    Si vous prenez votre projet au sérieux, vous devez démarrer avec votre nom. Après tout, ce nom vous accompagnera pendant toute la durée de vie de l’entreprise ou du projet.

    De nombreux guides sur l’achat d’un nom de domaine ou sur la création d’un site web prennent à la légère ce processus (malheureusement). On suppose souvent que la meilleure approche consiste à enregistrer n’importe quel nom de domaine disponible et s’arrêter là. Pourtant, c’est une grave erreur !

    Dans ce guide, je veux vous guider à travers mon processus d’achat d’un nom de domaine, en commençant par la façon dont je m’y prends pour trouver un nom.

    Ma prise rapide ? Je préfère Godaddy.com par rapport aux autres grands bureaux d’enregistrement. Ils ont des prix très intéressants et sont très faciles à utiliser.

    • Simple et facile à utiliser
    • Idéal pour les domaines multiples
    • Transferts de domaines faciles

    Essayez gratuitement

    Comprendre le coût d’un nom de domaine

    Il existe deux options pour obtenir votre nom de domaine :

    1. Enregistrer un nom qui n’a pas encore de propriétaire.
    2. Acquérir un nom déjà enregistré auprès de la personne ou de la société qui le possède.

    Quelle que soit l’option choisie, vous paierez des frais d’inscription annuels, entre 7 à 15 dollars par an en moyenne.

    Le coût d’acquisition d’un nom de domaine est très variable : vous pouvez facilement dépenser 4 à 5 chiffres pour un nom. Dans certains cas, vous pourrez même en trouver à plusieurs centaines de dollars. C’est quand même incroyable : certains noms de domaine sont encore disponibles tandis que d’autres se vendent pour des millions de dollars.

    D’ailleurs, saviez-vous que récemment, quelqu’un a acheté CoolQuotesCollection.com pour 2 500 dollars et Boot.com pour 70 000 dollars ?

    Il n’y a rien de mal à enregistrer un nom de domaine qui est disponible, pour autant que vous y ayez bien réfléchi a avant de sauter le pas. Je vous encourage même à acheter ces noms de domaine là. 

    Par ailleurs, je vous suggère de prévoir un budget pour votre nom de domaine – surtout si c’est pour votre entreprise. Plus votre budget sera serré, plus vous serez limité dans vos possibilités.

    Comme la plupart des choses bons marchés, un domaine que vous obtenez gratuitement n’est pas très bien vu par les clients. Je suis d’accord avec Anthony Shore de l’agence de nommage Operative Words pour dire qu’un nom de domaine non naturel n’apportera rien de bon à votre marque ; il décrit ce phénomène comme “le désespoir du domaine”, dans son podcast.

    donner un nom à votre site

    Remue-méninges sur les concepts et les idées

    La préparation pour le choix d’un nom de domaine nécessite un vrai travail de fond.

    La qualité requise ici est : la créativité.

    Votre nom de domaine sera probablement être pour votre entreprise, campagne ou blog. Je parie que vous avez déjà quelques idées de nom en tête.

    Créer une liste

    Pensez à votre projet et notez tous les mots, descriptions, phrases, idées, mantras, etc. qui vous viennent à l’esprit. Trouvez autant de mots que possible. Il ne s’agit pas nécessairement de noms, mais pour l’instant, seulement de concepts.

    Quelques règles de haut niveau :

    • Ne vous préoccupez pas du référencement ou des mots-clés – cela n’a pas d’importance à ce stade.
    • Évitez les traits d’union.
    • Utilisez uniquement un .com. Si vous êtes en Suisse, en France, au Royaume-Uni, en Australie, etc., un .ch, un .fr, un .co.uk, .au, etc.
    • D’une manière générale, plus c’est court, mieux c’est.

    Personnellement, je trouve qu’une carte mentale est utile pour ce processus.

    Créer une liste de noms de domaine potentiels

    Une fois que vous avez une liste de concepts complète, vous pouvez élaborer une liste plus précise de noms. Commencez par énumérer tous les noms que vous aimez. Évitez d’être trop pointilleux, car cela finira par limiter vos options (surtout si vous n’avez pas de budget illimité).

    Je vous recommande de parcourir les sites web suivants pour trouver d’autres idées. Vous pourriez avoir de la chance et trouver quelque chose qui vous intéresse. Si c’est le cas, ajoutez-les aussi à votre liste.

    • BrandBucket – Ils mettent en place des noms de domaine plus créatifs et plus facilement identifiables, puis les vendent. J’ai trouvé ici beaucoup de noms auxquels je n’aurais pas pensé par moi-même.
    • BuyDomains.com – Ils ont un grand choix de noms de domaine à vendre. Leurs prix sont transparents et ils offrent une expérience sans faille. C’est toujours mon point de départ et mon approche préférée pour l’acquisition d’un nom de domaine.
    • Sedo.com – Probablement le plus grand choix de noms de domaine et l’endroit le plus connu pour acquérir un nom.
    • BuyDomains.com et Uniregistry sont les principaux acteurs dans la vente de domaines. La plupart du temps, si un nom de domaine est à vendre, c’est souvent l’une de ces deux entreprises qui en est l’origine. Je trouve qu’elles sont les plus raisonnables.
    • HugeDomains.com n’est pas en reste.
    acheter un nom de domaine, outils

    D’autres outils de dénomination pour élaborer des concepts

    Anthony Shore de Operative Word (une société spécialisée dans la nomination) nous conseille d’autres outils très intéressants :

    OneLook.com. Si vous voulez un nom qui commence par Bl et se termine par rd, et qui fait sept lettres, vous pouvez littéralement le rechercher grâce à onelook.

    RhymeZone – Plutôt explicite mais vous pouvez aussi trouver des synonymes et des adjectifs.

    Sketch Engine – Il s’agit d’une base de données linguistique très intense ; elle utilise un grand nombre de langues du monde réel. Vous pouvez rechercher des mots qui sont utilisés à proximité ou en relation avec d’autres mots. En gros, vous trouvez des mots qui sont déjà naturels ensemble. Cela rend votre nom plus facile à associer, plus crédible et plus facile à adopter. Anthony Shore en parle davantage sur le podcast “How Brands Are Built”.

    Base de données psycholinguistiques du MRC – c’est une façon assez avancée de rechercher des mots avec certains critères. Vous pouvez l’utiliser pour trouver des mots qui commencent ou finissent par un quelconque syllabe par exemple.

    Maintenant que vous disposez d’une liste géante d’options, il est temps de réduire la liste des noms et concepts que vous avez trouvé. Mais comment ?

    Réduire la liste en fonction de la viabilité

    Vous pouvez réduire rapidement votre liste en tapant simplement le .com pour chaque nom que vous aimez. Tapez le nom dans votre navigateur et voyez ce qu’il contient.

    • S’il existe un site web établi construit sur le nom de domaine, rayez-le de votre liste. Ce n’est pas une option viable.
    • Si rien ne se présente, gardez le nom sur votre liste. Cela pourrait signifier que le nom de domaine n’est pas encore enregistré (formidable !).
    • Si une page d’accueil avec des annonces apparaît, le nom de domaine est réservé. Il est déjà détenu par quelqu’un, mais il peut être acheté. Gardez ce nom sur votre liste.
    • Si le nom de domaine est à vendre, c’est le meilleur scénario. C’est exactement ce que nous recherchons. Gardez cette option sur votre liste, et prenez note du prix indiqué s’il y en a un qui est indiqué.

    Une fois la liste réduite, l’étape suivante consiste à creuser encore plus profondément pour déterminer quelles seront vos options finales.

    achat nom de domaine

    Choisissez votre nom

    Vous êtes prêt à passer par le processus de choix de votre nom de domaine.

    Rappelez-vous de ces règles de départ :

    • Ne vous préoccupez pas du référencement ou des mots-clés (le référencement est une toute autre histoire ; j’ai effectivement écrit un autre guide sur les outils SEO pour votre site)
    • Évitez les traits d’union.
    • Utilisez uniquement un .com. Si vous êtes au Royaume-Uni, en Australie, etc., un .co.uk, .au, etc.
    • D’une manière générale, plus c’est court, mieux c’est.

    Ensuite, posez-vous ces 10 questions sur chacune de vos options de nom de domaine :

    1. Vous sentez-vous bien avec ce nom ?
    2. Vous aimez ?
    3. Êtes-vous sûr de vous quand vous le dites ?
    4. Vous vous sentez bien quand vous l’écrivez ?
    5. Quand vous le lisez ?
    6. Peut-on le marquer ?
    7. Est-il unique, facile à retenir et significatif ?
    8. Est-il facile à lire et à épeler ?
    9. Est-ce qu’il passe le test de Google ? Recherchez le nom sur Google. Idéalement, il ne doit pas y avoir d’autres organisations qui apparaissent. S’il y en a, vous devez au moins vous assurer qu’elles ne sont pas dans le même secteur d’activité, ni même dans un secteur étroitement lié.
    10. S’il passe le test Google, vous êtes probablement prêt à y aller.

    L’approche du domaine de départ

    Une approche dont je suis fan consiste à utiliser l’approche du domaine de démarrage. L’idée ici est que vous pouvez commencer avec un nom de domaine avec l’intention de passer à un autre, plus tard.

    Disons que vous identifiez un nom de domaine qui vous plaît vraiment, mais qui est hors de portée de votre budget. Par exemple, lorsque j’ai trouvé un nom pour ma dernière entreprise, j’ai vraiment aimé un nom qui appartenait déjà à quelqu’un (qui ne cherche pas nécessairement à le vendre). Si je voulais l’acheter, il faudrait que je propose beaucoup d’argent – beaucoup plus que ce que je suis prêt à payer pour convaincre son propriétaire. Si je voulais adopter l’approche du domaine de démarrage, j’aurais pu choisir un nom très proche de celui auquel j’aspirais (par exemple en ajoutant media a la fin du nom).

    Dans peu de temps, il serait donc plus facile de passer du premier nom au celui que vous voulez vraiment (il suffit d’enlever le media). En interne, nous nous contenterions du vrai nom voulu (celui sans media).

    Si vous voulez un exemple concret, The Wirecutter a récemment changé de nom pour devenir Wirecutter.

    Considérations pour l’approche du domaine de démarrage

    • Assurez-vous que les noms seront traduits correctement. Les deux noms doivent être très proches. Idéalement, ils sont si proches que vous pourriez utiliser le nom souhaité partout en dehors du nom de domaine réel, y compris dans votre logo.
    • C’est un risque – il n’y a aucune garantie que le nom de domaine cible sera là quand vous serez prêt.
    • Je vous recommande d’entamer dès que possible des discussions avec le propriétaire du nom de domaine souhaité, même si vous savez qu’il n’y a aucune chance que vous puissiez vous le permettre aujourd’hui. Il est fréquent qu’avec le temps, le propriétaire baisse le prix.
    nom de domaine

    Une note sur les pseudos sociaux

    L’idéal serait d’avoir un nom de domaine qui est encore disponible sur les réseaux sociaux. Mais ne vous compliquez pas la tâche. Il est déjà assez difficile d’obtenir un bon nom de domaine, même sans critère. 

    Comment choisirez vous donc vos pseudos sociaux ? Vous aurez le choix. Vous pouvez faire preuve de créativité, ou même éventuellement acquérir les handles auprès des propriétaires actuels.

    C’est une bonne idée de tenir compte des pseudos sociaux au moment de prendre votre décision finale, mais cela ne doit pas vous empêcher de choisir le bon nom.

    Acheter votre nom de domaine

    À ce stade, vous devriez disposer d’une liste restreinte d’options viables pour votre nom de domaine.

    Chacune de vos options doit correspondre à l’une de ces trois catégories :

    1. Le nom de domaine est disponible et non enregistré.
    2. Le nom de domaine semble acquis, mais ce n’est pas certain.
    3. Le nom de domaine est clairement à vendre.

    Que faire si le nom de domaine n’est pas enregistré

    Dans ce cas, il vous suffit d’aller à Godaddy .com et enregistrer le nom de domaine.

    Vous saurez avec certitude si s’approprier ce nom de domaine est possible ou non.

    Vous passerez ici par un processus simple. N’achetez aucun des modules complémentaires et ne vous préoccupez pas encore de l’hébergement web ou de tout autre élément, à l’exception de la “protection de la vie privée”.

    (D’ailleurs, j’ai dédié un autre guide à propos des bons plans hébergement, et un autre, sur les meilleurs hébergements en 2020).

    A mon avis godaddy fait partie des meilleurs bureaux d’enregistrement de domaine. Je l’utilise en exclusivité ! Pour le reste (autre que l’achat de domaine), j’utilise toutefois d’autres fournisseurs ; à chaque entreprise, son expertise.

    Une fois l’enregistrement du nom de domaine terminé, c’est terminé ! Vous êtes officiellement l’heureux propriétaire de votre nouveau nom de domaine. Tout ce que vous avez à faire pour aller de l’avant, c’est de renouveler le nom de domaine chaque année. Si vous ne le renouvelez pas, quelqu’un d’autre pourra vous remplacer en tant que propriétaire. Je vous recommande de régler votre domaine sur auto-renouvellement ; une chose de moins à s’en préoccuper.

    comment acheter un nom de domaine

    Que faire si le nom de domaine semble accessible

    Si le nom de domaine semble acquis, mais que ce n’est pas sûr – vous avez deux options. Soit vous essayez de déterminer vous-même à qui appartient le nom de domaine et vous vous adressez à lui. Soit vous engagez quelqu’un pour le faire à votre place.

    Si vous engagez un courtier de domaines, il n’y a pas beaucoup de risques. Sedo est un bon point de départ. J’ai déjà eu l’occasion de prendre leur service. D’ailleurs, j’ai lu de très bons avis à leur propos.

    Dans le cas où vous le faites vous-même, vous pouvez commencer par une recherche WHOIS ; cette étape vous aider à trouver le propriétaire du domaine. Une autre bonne approche consiste à rechercher sur Google le nom de domaine et à voir s’il est lié à des profils de médias sociaux ou à d’autres sites web.

    Il se pourrait que comme moi, vous ne réussirez pas à trouver le propriétaire. Peut-être qu’il utilise des dispositifs de protection de la vie privée qui cachent ses coordonnées. La plupart des bureaux d’enregistrement de domaines proposent ces fonctions gratuitement, ce qui fait que les gens ont tendance à les utiliser par défaut. (Comme je l’ai dit plus haut, vous devez absolument choisir cette fonction).

    D’où la nécessité d’engager un courtier de domaines ; il dispose d’un énorme réseau. Il sait toujours qui possède quoi, et si jamais ce n’est pas le cas, il a les moyens de le découvrir.

    Un autre avantage du courtier est que vous n’avez pas à faire face à l’embarras de la négociation des prix. Vous avez un intermédiaire qui peut jouer le méchant pour vous.

    Que faire si le nom de domaine est visiblement à vendre

    Les noms de domaine qui pourraient être acquis, comme indiqué ci-dessus, peuvent être difficiles à obtenir. Je préfère de loin me concentrer sur les noms qui sont clairement à vendre.

    Si le nom est déjà en vente, la procédure est simple. La seule chose à laquelle vous devez vraiment penser est la négociation du prix.

    Négocier le prix

    Il est souvent possible de négocier le prix. En fonction de votre interlocuteur, il peut y avoir une marge de manœuvre pour faire baisser le prix… Cela dit, je ne recommande pas de trop insister ou de trop réfléchir à ce sujet. Cela ne ferait que vous faire perdre du temps et surtout, le nom de domaine en question.

    Après l’acquisition

    Une fois que vous avez acquis le nom de domaine, l’étape suivante consiste à le transférer vers votre bureau d’enregistrement de domaine. Savez-vous quels sont les meilleurs bureaux d’enregistrement de domaine ?

    Quelle que soit la manière dont vous aurez votre nom de domaine, la dernière étape consiste à le voir figurer sur votre compte. C’est alors que c’est officiel !

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    A propos d'Eliott Dupuy

    Co-fondateur de l’agence Lions Creative, de Thirdman Auction, de Constru, du XTM Park le plus grand parkour park indoor de Suisse, et récemment du Pass Santé.

    Je suis là pour vous aider à développer votre activité en ligne et à générer plus de trafic.

    Ce site internet rassemble mes meilleurs conseils sur la création d’un site Web, la recherche du meilleur fournisseur d’hébergement Web, des guides de marketing digitales avancées et comment réellement faire de l’argent en ligne.

    Mes astuces secrètes

    Guides plus populaires

    Le meilleur logiciel de suivi de temps

    Un meilleur logiciel de suivi de temps, c'est ce dont mérite toutes entreprises (quelles que soient leurs formes, tailles... Mieux encore, ces...

    13 façons de faire connaître son entreprise localement et trouver des clients

    Pour survivre, les entreprises petites ou grandes doivent apprendre à s'adapter aux méthodes modernes de marketing. Si vous...

    Shopify avis: Arnaque ou bonne solution ecommerce ?

    Vous voulez construire un site ecommerce, et vous avez pensé à quelques plateformes de création de site ecommerce (parmi elles, Shopify) ?...

    Partager

    Articles sur le même sujet

    Les 40 moteurs de recherche que vous devrez connaître

    On a tous l’habitude d’utiliser Google quand on fait nos recherches sur...

    WP Rocket Avis & Tutorial 2020 Le plugin de cache performant pour WordPress

    Le plugin WP Rocket est considéré par de nombreuses personnes comme la meilleure solution...

    Meilleur hébergement web pour 2020

    Vous êtes sur le point de migrer votre site internet vers un...

    Quel est le meilleur plug-in de réservation WordPress ?

    Si votre entreprise prend des réservations ou rendez-vous en ligne, vous n’avez...